Personnages, illustrations, projets personnels...

mardi 10 juillet 2012

Nymphettes du désespoir


 "Que m'importe que tu sois sage?
Sois belle! et sois triste! Les pleurs
Ajoutent un charme au visage,
Comme le fleuve au paysage;
L'orage rajeunit les fleurs."
                                 Baudelaire (Madrigal triste)

Des êtres de chair et de haillons, morceaux de tristesse assemblés. "Du désespoir", bien que leurs visages expriment plutôt l'ennui... En réalité ce sont les costumes en lambeaux qui sont la transcription de leur essence.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire